CUORA AMBOINENSIS

L'espèce Cuora amboinensis  comprend quatre sous-espèces.

* Cuora amboinensis amboinensis (Daudin, 1803)
* Cuora amboinensis couro (Schweigger, 1812)
* Cuora amboinensis kamaroma (Rummler & Fritz, 1991)
* Cuora amboinensis lineata ( McCord & Philippen, 1991)


Classification :
Ordre :  Testudines
Sous-ordre: Cryptodira
Famille : Bataguridae
Genre : Cuora

Description :

Surnommée couramment "tortue-boite asiatique"  par comparaison avec les "tortues-boites américaines", la Cuora (Kura en malais, Amboinensis en référence à une île nommée Ambon, à Malaku en Indonésie) elle ne dépasse pas 25 cm. Dossière bien bombée mais toutefois moins que les tortues-boites américaines. Les jeunes sujets de forme plus plate présentent une carène vertébrale entourées de deux autres de chaque côté alors que les sujets plus âgés ont le dos rond. Les marginales postérieures sont légèrement évasées, non dentelées et aplaties. La couleur d’ensemble va du gris clair au noir uniforme, la carène étant généralement plus claire. Le plastron articulé est de grande taille, refermant complètement l'ouverture de la carapace. La charnière centrale permet de plier les parties antérieures et postérieures. Le plastron se décline du jaune au brun clair, chaque écaille étant pourvue d'une tâche noire. Les pattes comportent 5 griffes (antérieures) et 4 griffes (postérieures). La tête est de forme assez profilée, nez proéminent, mâchoire supérieure un peu saillante, couleur jaune citron et bandes noires bien nettes de chaque côté, ligne jaune large continue sur le dessus de la tête, caractéristiques qui donnent un aspect particulièrement aimable, souriant à cette fort jolie tortue.

Les caractéristiques propres aux sous-espèces :

Cuora amboinensis amboinensis présente une dossière assez aplatie, large, évasée sur les bords. Les taches sur les écailles plastrales sont plus étendues que chez les autres sous-espèces.

Cuora amboinensis couro présente une marque noire importante au centre, le dessin s'étendant sur toutes les écailles plastrales sans rupture sur les sutures.

Cuora amboinensis kamaroma a la dossière plus bombée avec une carapace plus étroite et une bordure marginale peu marquée.

Cuora amboinensis lineata à la dossière très bombée est rectangulaire. Pas de carène vertébrale. Tâches noires du plastron symétriques, bien délimitées sur chaque écaille.


affel10

Cuora amboinensis kamaroma (mâle adulte)

Répartition :
Assez répandue en Asie du sud est, cette tortue palustre occupe toutefois des aires fractionnées : de l'ouest de l'Inde, au Bangladesh, en Birmanie, en Thaïlande, au Laos, au Viêt Nam, au Cambodge, en Malaisie, au Brunei, en Indonésie et aux Philippines. Biotope marécageux et petits cours d'eau lents, voire rizières. Elles peuvent se déplacer fréquemment sur terre et manger hors de l'eau. Les adultes dorment souvent à terre la nuit, les juvéniles étant plus aquatiques.

Maintenance en captivité : cette espèce étant classée comme palustre du fait qu'elle se meut à la fois dans l'eau et sur terre,  elle est à élever  dans un aquaterrarium spacieux  dont la hauteur d'eau sera égale au maximum à 1,5 fois la longueur de sa carapace. La zone terrestre permet à la tortue de se thermoréguler occasionnellement. L'éclairage doit être tamisé. Lampe chauffante et uvb indice 5.0. Température de l'eau pouvant varier de 22° à 27°.  La maintenance extérieure est déconseillée mais  en été si les températures ne descendent pas en dessous de 18 degrés, il est possible de lui construire un enclos avec mare et partie terrestre bien abrité.
Il est recommandé d'élever les mâles séparément. Mise en garde particulière sur agressivité du mâle dans les accouplements, aussi est-il nécessaire en cas de refus de la femelle de veiller à éloigner le mâle sous peine de blessures pouvant occasionner la mort de la femelle.

affel210


Cuora amboinensis kamaroma (juvéniles)

Alimentation : Omnivore mais à forte tendance herbivore, elles consomment en priortié des plantes aquatiques mais aussi des mollusques, petits crustacés. A terre, elles consoment des champignons, vers de terre, certaines plantes. En captivité, la variété de l'alimentation est conseillée.

Reproduction : les femelles cessent généralement de manger un mois avant de pondre.
La parade nuptiale peut se révéler violente, les mâles mordant et blessant souvent durement les femelles. L'accouplement a lieu entre novembre et avril. Les pontes se situant entre début avril et fin juin avec de deux à trois oeufs, de forme très allongée, dont la coquille est dure (  4,3 cm x 3,2 cm).

Hibernation : il est possible de lui faire subir une période de torpeur ne dépassant pas 8 semaines (pièce non chauffée, températures comrpises entre 10° et 15°).

Législation : Tortue très fréquemment consommée en Chine (le Chélonien le plus consommé dans les restaurants), elle est aussi ramassée pour l'exportation d'où raréfaction sur une bonne partie de son aire de distribution. Elle fait partie de l’annexe II CITES de la Convention de Washington.

Remerciements à : Affelgluk qui a eu la gentillesse de me permettre d'utiliser quelques photos de ces Cuora amboinensis kamaroma.
Je rappelle que pour plus d’informations sur l'espèce, vous pouvez visiter le passionnant site de notre ami Fabrice :
 http://affelgluk.jimdo.com/

div910